Cycle : Le salon des indépendants 
et les retombées politiques (4)

Apollinaire et les Indépendants


Par Gilles Genty, historien de l’art

Défenseur de la première heure des artistes insuffisamment reconnus, à commencer par les artistes femmes (Marie Laurencin), Guillaume Apollinaire ne pouvait que soutenir l’aventure imaginée par Signac ! Ses articles, au ton parfois mordant, ne cesseront ainsi de promouvoir les artistes étrangers, notamment d’Europe centrale, mais aussi les esthétiques les plus radicales (Robert Delaunay, Piet Mondrian, Constantin Brancusi) qui exposent pour la première fois aux Indépendants. Parfois vu à tord comme un dilettante, il n’hésite pas à démissionner de L’Intransigeant lorsqu’on lui refuse sa défense d’Archipenko en 1913.

 

Toutes les conférences du cycle

Salle de conférence IND

91 rue Montplaisir,
26000 Valence

Plus d'infos…