Venise (partenariat UPAVAL)-2

Itinéraires de la Renaissance

Par Claire Grébille, historienne de l’art

Venise au Cinquecento semble à l’apogée de sa puissance. Sa richesse se traduit dans les décors de Véronèse, à San Sébastiano, ceux de son rival, le Tintoret, à San Marcuola et à la Madona del Orto. Non loin de là, la communauté juive doit s’installer près de l’ancienne fonderie, le ghetto et y construit synagogue et imprimeries.Palladio,laissesonempreinteàtraverslaréalisationduRedentore et l’aménagement du réfectoire de San Giorgio Maggiore. Baldassare Longena, lui succèdera pour magnifier ce couvent, qui deviendra le siège de la fondation Giorgio Cini.

Toutes les conférences du cycle
  • 25/01/2022
  • 14:30 - 16:00